< back to all L'essentiel de la science des couleurs

Conditionnement des échantillons pour la communication numérique en couleur

Le conditionnement des échantillons est un élément clé de la répétabilité des mesures, car les variations de température et d’humidité peuvent contribuer aux variations des données de mesure, mais tous les tissus et toutes les couleurs ne réagissent pas de la même manière à ces variations environnementales. La variété des couleurs et le nombre de types de tissus généralement produits et évalués par les fabricants et les détaillants de textiles excluent la possibilité de contrôler occasionnellement l’humidité relative et la température pour des couleurs ou des types de tissus spécifiques. Au contraire, les conditions environnementales doivent être spécifiées et contrôlées en permanence de manière à minimiser la variation de couleur pour tous les échantillons à évaluer. Cela est particulièrement important lorsque les échantillons sont mesurés en divers endroits du monde où les conditions environnementales peuvent varier considérablement.

Les directives ASTM pour le conditionnement des échantillons textiles sont détaillées dans la norme ASTM D1776-98 “Standard Practice for Conditioning and Testing Textiles”. Cette norme spécifie une température de 21 +/- 1° C et une humidité relative (HR) de 65 +/- 2% pour le conditionnement des échantillons textiles. Une série d’expériences a été réalisée en utilisant des standards 100% coton afin de déterminer les effets des variations de température et d’humidité relative sur les différences de couleur associées. Les tableaux suivants détaillent les différences de couleur DE CMC (2:1) en D65/10 entre les échantillons expérimentaux sélectionnés dans les conditions indiquées et le standard conditionné aux valeurs recommandées par l’ASTM de 21°C et 65% HR. Les données expérimentales du tableau 4 ont été générées pour des variations de l’humidité relative tout en maintenant une température constante, les données expérimentales du tableau 5 ont été générées pour des variations de la température tout en maintenant une humidité relative constante, et les données expérimentales du tableau 6 ont été générées pour des variations à la fois de la température et de l’humidité relative. La dernière colonne des tableaux 4 et 5 représente les différences de couleur entre les échantillons conditionnés aux extrêmes de température ou d’humidité relative.

Tableau 4. Température constante de 21°C avec variation de l’humidité relative

L’analyse des données du tableau 4 indique que pour les échantillons testés, les variations de l’humidité relative n’ont pas d’impact significatif sur la différence de couleur mesurée lorsque la température est maintenue constante jusqu’à ce que l’humidité tombe à 40% HR. Cela représente un écart de 25 % d’humidité relative par rapport à l’humidité relative standard de 65 %. La dernière colonne, qui affiche les différences de couleur entre les échantillons mesurés après conditionnement à 40 % d’humidité relative et les échantillons après conditionnement à 75 % d’humidité relative, représente un écart de 35 % d’humidité relative et, comme prévu, les différences de couleur continuent d’augmenter. Ainsi, alors que des variations mineures de l’humidité relative à température constante ne contribuent pas de manière significative aux différences de couleur pour les échantillons testés, des variations plus importantes de l’humidité relative contribuent de manière significative aux différences de couleur calculées.

Donnez vie à vos idées grâce à la gestion des couleurs

Quand les données rencontrent la couleur, l’inspiration rencontre les résultats.

This site is registered on wpml.org as a development site.